Le guide de votre bien-être à domicile

Homéopathie

Lexique

dilution
La dilution est un des processus entrant dans la préparation du médicament homéopathique. Cette étape consiste à baisser la concentration d’une substance active afin de la rendre assimilable par l’organisme, tout en conservant son essence. En homéopathie, la dilution se fait souvent à partir de l’eau ou de l’éthanol.
effet placebo
Pour les scientifiques et les praticiens conventionnels, l’effet placebo serait à attribuer dans le domaine psychophysiologique. En effet, ce terme est utilisé quand un patient, prenant un remède sans principes actifs, guérit tout simplement par le fait que psychologiquement il a été convaincu de l’efficacité de ce médicament sur sa maladie.
globalité
La globalité, c’est une des théories sur laquelle se base la vision homéopathique. Pour cette thérapie en effet, le patient, avant d’être traité, doit tout d’abord être ausculté dans toute sa globalité, et non sur la base seule de sa maladie.
homéopathes « pluralistes »
Contrairement aux unicistes, les homéopathes « pluralistes » sont plutôt convaincus de l’efficacité d’un traitement multimédicamenteux pour traiter une maladie. Ainsi, les pluralistes proposent normalement un médicament pour chaque symptôme, ce qui peut amener parfois à une association de plus de 10 médicaments pour un patient. Ils sont souvent contestés de par leurs principes qui diffèrent de celui de Hahnemann, le père de l’homéopathie qui, lui, était plutôt uniciste.
homéopathes « unicistes »
Les homéopathes « unicistes » se basent sur le principe qu’un seul remède suffit pour traiter plusieurs maux à la fois. Pour eux, il suffit juste de poser les bonnes questions aux patients, de bien cerner son profil psychophysiologique. Ce, afin d’être en mesure de déterminer avec précision l’origine de leurs maladies et par conséquent, prescrire le bon médicament.
homéopathie
Étymologiquement, Homéopathie veut dire « maladie similaire ». Plus clairement, c’est la thérapie par laquelle le malade est soigné par la substance causant les mêmes symptômes que sa maladie, mais en dose extrêmement faible. Ainsi, le principe s’apparenterait à la méthode adoptée pour le vaccin. Cette forme de médecine non conventionnelle fut initiée par un certain Samuel Hahnemann en 1796.
infinitésimalité
Le processus d’infinitésimalité ou dynamisation, est l’étape qui permet à un médicament homéopathique de retrouver toute son efficacité. En d’autres termes, le procédé consiste dans un premier temps à utiliser une dose infimement petite pour chaque préparation, et par la suite de la secouer vivement entre chaque dilution afin d’augmenter sa réactivité une fois qu’elle est administrée chez le patient.
laboratoires boiron
Les laboratoires Boiron, fabricants de médicaments homéopathiques depuis 1932, est aussi en ce moment une référence incontestée en la matière aussi bien en France que dans d’autres grands pays occidentaux. Cet empire fut l’œuvre de deux personnages phares de l’homéopathie dans la France des années 30, les frères Christian et Thierry Boiron. En 2010, son chiffre d’affaires dépasse largement celui des Laboratoires Lehning, avec une recette globale d’environ 520 millions d’euros.
laboratoires lehning
Les laboratoires Lehning, entreprise familiale créée par un médecin homéopathe portant le même nom, René Lehning, sont spécialisés dans le développement et distribution de médicaments homéopathiques, phytocosmétiques et phytothérapeutiques depuis à peu près 76 ans. Avec un chiffre d’affaires annuel d’à peu près 32 millions d’euros en 2009, elles restent encore l’une des groupes français les plus puissants au monde dans le domaine de l’industrie homéopathique.
médecine alternative
La médecine alternative, médecine douce, médecine manuelle ou encore médecine non conventionnelle pour les scientifiques, base sa théorie non sur l’utilisation des remèdes conventionnelle, mais plutôt sur l’approche thérapeutique par l’écoute du corps humain. Ainsi, le praticien manuel cherchera avant tout à comprendre le fonctionnement global du patient avant de traiter son mal.
organon de l’art de guérir
« L’Organon de l’art de guérir » est un ouvrage contenant la doctrine fondamentale de la pratique homéopathique. Sorti en 1810, ce livre fut le fruit d’intenses recherches et d'expérimentations effectuées par Samuel HAHNEMANN, son éditeur et l’ancêtre de l’homéopathie. Depuis la première édition, l’ouvrage fut réédité plusieurs fois et en plusieurs langues.
pseudoscience
Pseudoscience est un terme souvent utilisé par le monde scientifique ou de la médecine conventionnelle pour qualifier les thérapies manuelles. Selon eux, le monde de la médecine manuelle ferait juste semblant d’utiliser la démarche scientifique pour prouver la réfutabilité et l’objectivité de leurs pratiques.
samuel hahnemann
Fondateur de l’Homéopathie, cet illustre médecin allemand, de son vrai nom Christian Friedrich Samuel Hahnemann, fut l’un de ceux qui ont su révolutionner le monde de la médecine manuelle. En effet, grâce à la redoutable efficacité de sa thérapie, basée principalement sur la loi de la similitude, l’homéopathie est devenue une pratique universellement connue, au même rang que la médecine conventionnelle.
similitude
Le principe de similitude se base sur le fait que toute maladie serait tout à fait guérissable si on administrait chez le malade une infime dose de substance provoquant les mêmes symptômes pathologiques que celle de la maladie elle-même. Ainsi, le but serait d’inciter l’organisme à déclencher une réaction défensive qui l’immuniserait de suite de cette pathologie.
symptômes chroniques
Les symptômes chroniques apparaissent généralement chez des personnes qui n’ont pas été suffisamment traitées de leurs maladies. Ces genres de pathologies peuvent aussi être d’origines héréditaires, comme l’asthme ou le diabète. Par ailleurs, il est possible de pallier ces maux en les traitant à la racine, ce qui est tout à fait dans le champ de compétence de la majorité des thérapies manuelles telles, l’homéopathie ou l’ostéopathie.